Introduction du droit des aîné(e)s

 

Le droit des aîné(e)s comprend tout un aspect des questions légales ainsi qu’une approche multidisciplinaire relative aux soins de santé et aux problèmes légaux des personnes âgées et de leurs familles. Cette tendance incontournable est le résultat d’une réalité démographique qui démontre que certaines personnes âgées sont exposées aux risques de perdre leur autonomie personnelle et financière en raison de l’affaiblissement de leurs facultés mentales et physiques.

En plus, nous observons une mobilité et une diversité croissantes chez les aînées et leur famille. Ces faits ont pour résultat la dispensation des soins devant s’effectuer en fonction de grandes distances et dans des lieux de résidence de plus en plus variés.

La plupart des gens planifient leur succession dans le but de protéger leurs biens en cas de décès prématuré. Cependant, ils ne se préoccupent pas des problèmes susceptibles de se présenter à eux lorsqu’ils se trouveront en situation de vieillissement ou de perte d’autonomie avancée.

Les personnes âgé(e)s ont besoin de conseils juridiques pour mener à bien leurs démarches en vue de faire face aux imprévus et continuer ainsi à profiter de la vie.

Les intervenants en droit des personnes âgées sont appelés à jouer un rôle important auprès des clients et des professionnels qui sont au service de la population âgée. Il s’agit de planifier et de gérer la perte d’autonomie, le cas échéant, les protéger contre l’exploitation et conserver leur autonomie personnelle. Le droit des aîné(e)s ne se résume pas à s’occuper que de testaments et successions. Ce droit comprend aussi la planification pour la vie et des soins de la vieillesse.